Invitation à la Grande soirée de solidarité du 25 avril …

Grande soirée de solidarité avec le lanceur d’alerte Antoine Deltour et le journaliste Edouard Perrin le lundi 25 avril – en présence du Consortium international pour le journalisme d’investigation (ICIJ)

Rendez-vous à 18h30 au Casino Syndical à Luxembourg-Bonnevoie, 63, rue de Bonnevoie L-1260 Luxembourg pour un événement exceptionnel.

soiree_annonce

Dans le cadre de la soirée de solidarité avec Antoine Deltour et Edouard Perrin, nous avons invité le Consortium international pour le journalisme d’investigation (ICIJ en anglais). Xavier Counasse (*), journaliste du quotidien belge Le Soir, représentera le Consortium pour décrypter les coulisses des Swiss- et LuxLeaks, des Panama Papers,  expliquer la démarche du Consortium lors de ses investigations, de même que le rôle des lanceurs d’alerte et des journalistes dans son travail.

counasse_5 Le Consortium international pour le journalisme d’investigation (CIJI) est un réseau de plus de 190 journalistes d’investigation dans plus de 65 pays (cf. www.icij.org). Avec ses révélations autour des Offshore Leaks (avril 2013), des LuxLeaks (novembre 2014), des SwissLeaks (février 2015) et récemment les Panama Papers (mars 2016) Le CIJI a révolutionné le journalisme d’investigation à l’échelle mondiale. Xavier Counasse représentera  le Consortium lors de cette soirée. Il a participé aux investigations des cas LuxLeaks, SwissLeaks et Panama Papers. Après son exposé, Xavier Counasse répondra également aux questions du public.

D’autres intervenants contribueront à la soirée de solidarité, dont

  • le collectif «Informer n’est pas un délit» d’Elise Lucet, représenté par Laurent Richard, cofondateur de Cash investigation et du collectif;
  • le président du Syndicat des journalistes – Luxembourg, Luc Caregari;
  • le porte-parole du Collectif Tax Justice Lëtzebuerg, Mike Mathias;
  • la porte parole du comité de soutien à Antoine Deltour en France, Odile Delhaye;
  • le député européen et membre des commissions TAX I et II, Fabio de Masi (qui traitera également des dangers de la directive «secret des affaires» pour les lanceurs d’alerte votée au Parlement européen le 14 avril dernier);
  • le représentant de l’Union du personnel des finances en Europe, Christian Faber;
  • le vice-président d’Amnesty International – Luxembourg, Bram Schim van der Loeff;
  • le vice-président de la Ligue des Droits de l’Homme à Luxembourg, Jean-Louis Schlesser.

Les révélations du Consortium international pour le journalisme d’investigation (CIJI) dans les SwissLeaks, LuxLeaks, Panama papers et autres n’étaient possibles que grâce aux actions courageuses des lanceurs d’alerte. Le lanceur d’alerte Antoine Deltour et le journaliste Edouard Perrin étaient à la base des révélations du CIJI, qui ont conduit au scandale «LuxLeaks».  Ainsi, le Consortium international de journalistes d’investigation  a pu prouver en novembre 2014 un vaste système d’optimisation fiscale des grandes multinationales. L’échelle industrielle du système de planification fiscale agressive mis en lumière était jusque-là méconnue. Ces mécanismes n’avaient jamais été décrits avec autant de précision.

Or, tandis que s’est mis en place un large mouvement pour endiguer l’optimisation fiscale agressive, le lanceur d’alerte Antoine Deltour et le journaliste Edouard Perrin se trouvent en justice! L’intérêt général de leur démarche apparait comme totalement contradictoire avec l’idée même que le lanceur d’alerte ou le journaliste puissent être condamnés.

Aficher l'affiche - A4, 121 kB

Aficher l’affiche – A4, 121 kB

(*) Xavier Counasse: « Lorsqu’on s’assied devant son ordinateur et qu’on découvre une telle base de données… ». Xavier Counasse, du quotidien belge Le Soir, n’en est pas à sa première affaire d’évasion fiscale. Après LuxLeaks, SwissLeaks, le journaliste s’est attelé à ces millions de fichiers obtenus par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, partagés au sein du consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ). « J’ai commencé à travailler seul mais j’ai vite été rejoint par deux collègues, Joël Matriche et Alain Lallemand, car il y avait du boulot pour dix personnes ! Un véritable travail de fourmi et une masse considérable d’informations à défricher dont on se demande si on arrivera un jour au bout. Sans compter qu’on ne sait pas ce qu’on cherche, on ne sait pas ce qu’on va trouver… » (La Voix du Nord, 5.4.2016)

A lire également:

ICIJ_site