Piquet de solidarité avec Antoine Deltour et Edouard Perrin lors de l’arrivée d’Emmanuel Valls au Luxembourg,lundi, 11 avril 2016

A l’occasion de l’entrevue de M. Valls, premier ministre français, avec X. Bettel et le Gouvernement luxembourgeois, lundi, 11 avril, le Comité de Solidarité avec Antoine Deltour et Edouard Perrin au Luxembourg avait organisé un piquet de solidarité avec A. Deltour et E. Perrin devant le Ministère d’Etat.

Une trentaine de personnes étaient présents pour exprimer leur solidarité avec Antoine Deltour et Edouard Perrin, pour demander une meilleure protection des lanceurs d’alerte, pour le droit à l’information, pour la protection des sources de la presse.

Cette présence nous était d’autant plus importante, que M. Valls avait déclaré le 4 avril dernier via son compte Twitter: «Intransigeance de la France dans la lutte contre l’évasion fiscale et pour la transparence financière. À Panama, comme partout ailleurs.» Quoi de plus logique, que de demander à M. Valls d’aborder, lors de son rencontre avec le Premier ministre Xavier Bettel et le Gouvernement luxembourgeois, non seulement la politique fiscale et son impact négatif sur les États et leurs citoyens , mais d’élucider plus particulièrement le cas des deux français Antoine Deltour et Edouard Perrin, afin de souligner l’intérêt général de leurs actions respectives. En effet, sans les gestes courageux du lanceur d’alerte Antoine Deltour et du journaliste Edouard Perrin, les informations et questions posées dans le cadre de l’affaire «Luxleaks» seraient restées hors de la portée du public et la question de l’évasion fiscale des grandes entreprises n’aurait certainement pas été thématisée aussi clairement.

Ainsi, le Comité de Solidarité avec Antoine Deltour et Edouard Perrin au Luxembourg avait adressé une lettre ouverte à M. Valls, pour l’inviter à prendre position en faveur des lanceurs d’alterte français, Antoine Deltour et Edouard, lors de sa visite au Luxembourg. « Tout en respectant l’indépendance de la justice, une déclaration de votre part, soulignant que l’intérêt général de la démarche d’Antoine Deltour prédomine largement les infractions commises, ce qui apparait comme totalement contradictoire avec l’idée même qu’il puisse être condamné. De même, une condamnation judiciaire d’Edouard Perrin irait à l’encontre des principes fondamentaux de la liberté de la presse, le secret des sources ainsi que le droit d’enquêter et le droit à l’information. » (extrait de la lettre ouverte au Premier ministre de la République française)

Voici quelques images du piquet de solidarité du lundi, 11 avril à 17h30 devant le Ministère d’Etat, place Clairefontaine …

Pipuet_5  Pipuet_3    piquet_2   Pipuet_4